Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quel triste spectacle que celui qui nous a été donné, l’espace d’une journée, de voir Paris devenir la capitale mondiale de l’homophobie, dimanche. En France, patrie des Lumières et des droits de l’Homme, au 21ème siècle, on manifeste contre des nouveaux droits qui seront ouverts à une partie de la population qui a souvent été stigmatisée, maltraitée et mise à l’écart de la société ! Les organisateurs de « La Manif Pour Tous » ont souvent déclaré s’opposer au mariage pour les couples homosexuels et contre l’homophobie… Curieux amalgame ! Pour faire court : « Nous ne sommes pas homophobes, mais il ne faudrait pas que les homosexuels aient les mêmes droits que nous, quand même ».

Avant le début de la manifestation, le point Godwin de la bêtise crasse avait déjà été atteint. L’un des porte-paroles de « La Manif Pour Tous », Xavier Bongibault, faire-valoir homo de l’illuminée et « catho branchée et déjantée » Frigide Barjot, avait déclaré à un journaliste de BFMTV : « Je veux rendre la liberté de parole aux homosexuels. On nous explique que tous les homos sont pour le mariage, c'est une logique choquante et homophobe, c'est dire que tous les homos ont pour seul instinct que leur préférence sexuelle, c 'est la ligne qui a été défendue par un homme que l'Allemagne a bien connu à partir de 1933 et c'est la ligne défendue par François Hollande ». Qui lui a dit que tous les homosexuels étaient pour le mariage ? J’y suis moi-même opposé, à titre personnel, mais il ne me viendrait jamais à l’esprit de refuser ce nouveau droit aux couples homosexuels qui souhaitent se marier ou adopter

Nous avons vu défilé la France réactionnaire, celle qui veut imposer sa vision rétrograde et archaïque à l’ensemble des Français. Christine Boutin, Christian Vanneste, Philippe de Villiers, Bruno Gollnisch, Laurent Wauquiez, Brice Hortefeux, Henri Guaino, Jean-François Copé… Nous n’avions pas jamais vu une telle concentration d’aussi grands esprits (sic) réunis au même endroit ! La palme d’or de la déclaration la plus stupide revient à Bruno Gollnisch, député européen du Front National : « Un enfant dans un couple homo, ça le transforme en objet ou en animal de compagnie ». Belle remarque de celui qui fut pendant de très longues années le toutou de Jean-Marie Le Pen et qui a été lâchement abandonné par son maître… C’est vrai, le FN c’est une affaire de famille avant tout !

Alors du côté des religieux, c’était « l’union sacrée ». Chrétiens, juifs, musulmans unis dans la même haine. Celle qui est prônée par toutes les religions du Livre contre l’homosexualité. Une belle brochette de calotins qui mènent un combat d’arrière-garde, comme ce fut souvent le cas. Les mêmes qui furent contre la légalisation de l’IVG ou l'instauration du PACS… Leur discours n’a pas beaucoup changé. En fait, un peu quand même : ils ne sont plus homophobes, comme ils aiment le préciser à chaque fois ! La palme d’or de la couardise est attribuée à Mgr André Vingt-Trois, archevêque de Paris, président de la Conférence des évêques de France. Il a juste daigné venir saluer les manifestants, quelques heures avant le départ du cortège. Pas fou le cardinal, il n’avait pas envie de se les geler ! Sa devise : « Faites ce que je dis mais pas ce que je fais ! ». Quant au Grand Rabbin Gilles Bernheim, cité en exemple par le pape Benoît XVI pour son « argumentaire » indigeste contre le mariage pour tous, il n’a même pas fait le déplacement. Comble de l’ironie, quelques jours avant la mobilisation, il avait dit que « l’heure n’était pas à la manifestation, mais à la réflexion »…

Et pour terminer, il y avait le cortège de Civitas, mouvement intégriste religieux dirigé par le Belge Alain Escada. D’habitude ce sont les Français qui s’exportent en Belgique… A un moment, on aurait pu croire que c’était une scène de tournage d’un nouveau volet du film « Les visiteurs ». Des « chevaliers » portant des accoutrements ridicules brandissant des étendards qui l’étaient encore plus ! D’autres manifestants avaient choisi de défiler avec des pancartes avec la photo du pape… Des prières en pleine rue, des rosaires ou des chapelets dans les mains ! Le ridicule ne tue pas, heureusement pour eux ! Les forces de l’ordre avaient tout prévu : un important cordon de CRS était là pour les encadrer et également protéger les passants des débordements de ces « fous de Dieu » pour lesquels le temps s’est figé il y a plusieurs siècles !

Le dimanche 13 janvier 2013, Paris a été la capitale mondiale de l’homophobie, de la haine, des obscurantismes religieux et des réactionnaires. 800 000 manifestants selon les organisateurs, 350 000 selon la police… Plus d’un million d’euros de budget pour cette infâme mobilisation. Pauvre année 2013 qui commence bien mal ! Dans quelques mois, Paul pourra épouser Patrick et Sylvie pourra épouser Sophie. Et ils pourront même adopter des enfants. Après le vote de la loi, les dinosaures pourront hiberner tranquillement et enfin nous foutre la paix !

Giuseppe Di Bella

 

 

 

 

13 janvier 2013 : Paris capitale mondiale de l’homophobie

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :