Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En France, la justice n’est pas seulement aveugle mais elle est également sourde face à l’homophobie. Deux récentes affaires judiciaires illustrent parfaitement cette situation qui frise l’insoutenable.

L’homophobie a encore de beaux jours devant elle

Le parquet de Lille (Nord) a décidé de ne pas faire appel du jugement des agresseurs du bar gay « Vice&Versa ». L’agression n’est donc pas homophobe, malgré les preuves accablantes.Le parquet de Bollène a classé sans suite une plainte déposée contre Marie-Claude Bompard, maire d’extrême droite de Bollène (Vaucluse), qui avait refusé de célébrer le mariage d’un couple de lesbiennes.

En France, en 2013, l’homophobie est loin d’être une priorité pour les autorités de notre pays. Le plan de lutte contre l’homophobie, présenté à grand renfort de publicité, par le gouvernement n’est qu’un gadget qui s’avère inutile. Un de plus…

Le mariage pour tous est une grande avancée en matière d’égalité des droits pour les homosexuels. Mais ce n’est pas une mesure suffisante pour endiguer l’homophobie qui semble encore avoir de beaux jours devant elle.

La réacosphère se frotte les mains. Elle peut continuer à distiller son venin homophobe sans être inquiétée. La Manif pour tous peut continuer à lutter contre les droits des homosexuels – en utilisant un argumentaire nauséabond – en toute impunité. Un bien triste constat.

L’homophobie n’est pas une opinion, c’est un délit. En théorie. Des lois existent mais elles sont rarement appliquées.

L’homophobie rarement poursuivie en justice

Les grandes associations LGBT ont également leur part de responsabilité. Leur frilosité à engager des poursuites judiciaires lors de propos ou d’actes homophobes est assez déconcertante. Les autocollants homophobes de Civitas ? Aucune plainte déposée. La couverture homophobe de « Minute » ? Aucune plainte déposée. Les nombreux propos homophobes de la Manif pour tous ? Aucune plainte déposée ? Des maires qui refusent de célébrer les mariages de couples homosexuels ? Aucune plainte déposée (notons quand même le soutien, dans l’affaire des mariées de Bollène, du Comité Idaho). La liste est longue. Le constat est affligeant.

Stop à la complaisance ! Réagissons !

Il est temps de réagir, de cesser cette complaisance face aux actes et aux propos homophobes qui ne cessent de gagner du terrain. Il est temps que les pouvoirs publics et les grandes associations LGBT prennent conscience du danger qui nous guette : celui de banaliser l’homophobie et de laisser les auteurs d’actes et de propos homophobes impunis.

Soyons des acteurs dans la lutte contre l’homophobie et non pas de simples spectateurs. Il est temps de tirer la sonnette d’alarme !

Giuseppe Di Bella

Bar gay de Lille, mariées de Bollène : la justice aveugle (et sourde) face à l’homophobie

Partager cet article

Repost 0