Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C’est une information qui peut paraître déroutante pour de nombreuses personnes. Depuis quelques mois, la société australienne « HommeMystere » est spécialisée dans la vente en ligne de lingerie féminine… pour hommes. Elle est même leader sur ce marché. Soutiens-gorge, culottes, strings ou encore bodys parfaitement adaptés à la silhouette masculine, il y en a pour tous les goûts et les couleurs. Sur son site web, la marque tient à préciser : « Nous vendons de la lingerie pour hommes. Peu importe que vous soyez gay, hétéro, végétarien, martien ». Ça a le mérite d'être clair.

Vous seriez certainement étonnés de savoir combien d’hommes profitent de l’absence de leur femme pour porter sa lingerie, à l’abri des regards. Ce n’est pas un phénomène nouveau. Contrairement à une idée reçue, l’orientation sexuelle ne joue aucun rôle. Ce n’est pas non plus une attitude malsaine. Peu d’entre eux, pourtant, n’osent pas l’avouer et se posent la question : « Je suis un homme et j’aime porter de la lingerie féminine. Suis-je normal ? ». Pendant de nombreux siècles, le port de sous-vêtements ou de vêtements féminins a été l’apanage des hommes. Les codes vestimentaires ont changé avec le temps, en particulier pour indiquer la supériorité supposée du « sexe fort ». Petit à petit, la société est devenue de plus en plus « normée ».

Les femmes portent de plus en plus de vêtements masculins. Ce n’est plus du tout choquant, depuis fort longtemps, dans les sociétés occidentales, de les voir porter des pantalons. Par contre, le port de la jupe pour les hommes est un sujet particulièrement tabou. C'est assez troublant.

Tous les hommes ont une part de féminité en eux, que l’on appelle anima, qu’ils en soient conscients ou non. Certains ont accepté de l’assumer. D’autres la refoulent totalement. Le port de sous-vêtements féminins n’est donc pas une perversité ou une anomalie, comme on peut l’entendre trop régulièrement. « Les femmes veulent des vrais hommes, pas des gonzesses », « Pour des homos, je peux comprendre... Mais sinon, c’est pervers ! », « C’est bien triste, on a commencé par les cheveux longs puis par des boucle d'oreilles, puis par des chemises roses ... », ce sont les commentaires assez stupides, dénués de toute réflexion, qui sont les plus fréquents et que l’on peut lire à propos des sous-vêtements féminins pour hommes.

Ce qui est certain, c’est que cela risque certainement de ne pas plaire à la Manif pour tous et aux nombreuses nébuleuses réacs qui tournent comme des mouches autour du mouvement et qui, dans leur quête chimérique permanente, n’hésitent jamais à hurler au « djendeur » (la fameuse « théorie du genre » qui n’existe pourtant pas) pour tenter de déstabiliser et inquiéter l’opinion publique.

C’est à nous de trouver l’équilibre qui nous rend heureux et épanouis, en faisant abstraction du regard des autres et des nombreux préjugés qui polluent trop souvent notre existence.

Giuseppe Di Bella

Une ligne de sous-vêtements féminins pour hommes : non, ce n'est pas pervers, ni anormal

Partager cet article

Repost 0