Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Oh my God ! Le styliste américain Tom Ford – figure emblématique du "porno chic" - est à l'origine d'un scandale qui secoue actuellement les Etats-Unis et qui commence à faire du bruit un peu partout dans le monde. On peut même déjà parler d'un véritable "buzz. Il vient de mettre en vente un bijou qu'il a créé et qui, à première vue, ressemble très fort à un crucifix. En réalité, il s'agit d'un pendentif en forme de pénis. Si les fashionistas risquent fort de l'adorer, ce n'est pas du tout le cas de nombreux catholiques...

 

Disponible en plusieurs tailles (small, medium et large), le "collier à pendentif pénis" (c'est sa désignation officielle) est vendu pour la coquette somme de 790 dollars US (634 euros) sur le site web du créateur de mode favori de la chanteuse Rihanna. Et, à ce prix exorbitant, ce n'est même pas de l'or. Il suscite la colère de nombreuses associations catholiques conservatrices outre-Atlantique.

 

 

Pour Bill Donahue, président de "The Catholic League", il s'agit d'un bijou offensant pour les chrétiens : "Un desi­gner qui se moque du chris­tia­nisme en utili­sant une image­rie sexuelle pour faire de l’argent n’est pas ce qu’on peut appe­ler catho­lique-friendly. Il ne faut pas avoir un docto­rat en profi­lage pour devi­ner qu’il s’agit d’un malade mental. Quand on a vu le collier, j’ai tout de suite dit à mes collègues que ce Tom Ford devait être gay. J’avais raison. Il pense même qu’il est marié". Que d'amalgames douteux !

 

Tom Ford est effectivement homosexuel et marié, depuis le mois d'avril dernier, avec Richard Buckley, un journaliste avec qui il est en couple depuis 27 ans. Ils sont également les heureux papas d'un petit garçon depuis 2012.

 

Le bijou est de très mauvais goût. Je ne vais pas dire le contraire. Je peux comprendre qu'il puisse choquer certains catholiques car sa ressemblance avec un crucifix est flagrante. Cela n'aura échappé à personne. Mais je ne peux pas accepter que l'on qualifie Tom Ford de "malade mental" car il est gay. Et que vient faire son mariage avec son compagnon dans cette polémique ? C'est vraiment stupide et complètement déplacé !

 

Même si je n'apprécie pas du tout la création de Tom Ford, je me vois mal, en tant que catholique pratiquant, m'ériger en censeur et pousser des cris d'orfraie. De quel droit ? La liberté d'un artiste ou d'un styliste de pouvoir créer ce qu'il veut est fondamentale. Personne ne m'oblige à acheter ce bijou. Personne ne m'oblige à l'aimer. C'est aussi simple que ça. Inutile d'en faire un scandale international et de susciter une polémique ridicule. Et mettre en avant l'orientation sexuelle et affective de son créateur, pour s'en prendre à la communauté homosexuelle toute entière, c'est vraiment un procédé peu reluisant. Lorsqu'un artiste hétérosexuel provoque un scandale, on ne met jamais en avant son orientation sexuelle. C'est curieux quand même... 

 

Quant au magazine britannique "Esquire" qui avance l'hypothèse que le bjiou pourrait être une référence aux fascinus romains (des amulettes en forme de phallus qui étaient portées sous l'Antiquité pour conjurer le mauvais sort), elle est un peu tirée par les cheveux, même elle ne doit pas être écartée totalement. Tom Ford n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet, pour le moment, et laisse planer le doute. 

 

 Amulettes phalliques gallo-romaines en bronze trouvées à Reims (Wikimedia).

 

En fin de compte, Tom Ford peut remercier les associations catholiques conservatrices américaines. En s'indignant et en gesticulant dans tous les sens, elles lui offrent une publicité d'envergure internationale totalement gratuite. Du pain béni qui pourra lui assurer une manne céleste en espèces sonnantes et trébuchantes. C'est un peu l'histoire de l'arroseur arrosé...

 

 

Le "collier à pendentif pénis" de Tom Ford fait scandale : une polémique ridicule

Partager cet article

Repost 0