Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Depuis plusieurs mois, le collectif « La Manif Pour tous », opposé à l’ouverture du mariage et de l’adoption pour les couples de même sexe, réforme sociétale prévue dans le programme de François Hollande lorsqu’il était candidat à l’élection présidentielle, ne cesse de multiplier les manifestations et les actions de plus en plus contestées.  L’une des porte-parole de ce collectif est la très médiatique Frigide Barjot, épouse de Basile de Koch et belle-sœur de Karl Zéro, auto-proclamée « attachée de presse de Jésus » et qui aime également se définir comme une « catho branchée ». Alors que l’Assemblée nationale, après plus de deux semaines de débats parfois mouvementés, a voté solennellement  mardi,  par 329 voix contre 229, la loi ouvrant le mariage et l’adoption pour les couples de même sexe, le combat des opposants à l’égalité semble se transformer en un véritable acharnement contre les homosexuels. Lettre ouverte à Frigide Barjot…

 

Madame Barjot,

Je suis homosexuel et je suis profondément blessé par le combat que vous menez contre l’égalité des droits pour les couples de même sexe. L’homosexualité n’est pas un choix. Elle peut être parfois la source de souffrances cachées ou avouées.

A titre personnel, je n’envisage pas de me marier ou d’adopter. Je n’ai jamais eu non plus recours au PACS. Toutefois, je suis un ardent défenseur de la loi sur le mariage pour tous. Le plus important, selon moi, est d’avoir le choix. Vous dites souvent que la majorité des homosexuels est opposée au mariage et à l’adoption. Vos arguments, jusqu’à présent ne sont guère convaincants. Pour les étayer, vous citez souvent le cas de Xavier Bongibault, un autre porte-parole de votre collectif, ouvertement homosexuel, opposé au mariage pour tous et présenté comme le fondateur de « Plus gay sans mariage ». Toutefois, il est impossible de connaître quel est le nombre des homosexuels qui sont membres de son groupe dont la seule activité semble être le fait de disposer d’une page Facebook. Vous prenez souvent en exemple le site « Homovox.fr » qui prétend vouloir « donner la parole aux homosexuels qui se lèvent pour dire non au mariage gay ». Une dizaine de témoignages filmés sont présentés. Loin de représenter une majorité ! Qui se cache derrière ce site ? Il s’agit de Jean-Baptiste Maillard, marié et père de deux enfants. Investi dans l’évangélisation par internet depuis 2002 (jesusprems.com), il est l’auteur de l’ouvrage « Dieu est de retour, la nouvelle évangélisation de la France » (Editions de l’Œuvre, 2009), et « Dieu et Internet, 40 questions pour mettre le feu au web » (Editions des Béatitudes, octobre 2011). Manipulation? Je peux, si vous le désirez, vous fournir des centaines de témoignages de couples homosexuels qui souhaitent se marier ou adopter…

Je m’étonne également de votre engagement tardif contre le mariage pour tous. Pourtant, il s’agissait d’une promesse de campagne de François Hollande, alors candidat à l’élection présidentielle. L’engagement 31 indiquait clairement : « J’ouvrirai le droit au mariage et à l’adoption aux couples homosexuels ». Il était connu dès le début de l’année 2012. Pourquoi n’avez-vous rien dit à ce moment ? Votre beau-frère Karl Zéro prétend même que vous seriez une opportuniste en quête de notoriété…

Lorsque l’on est contre l'égalité entre hommes et femmes, on est sexiste. Lorsqu’on est contre l'égalité entre noirs et blancs, on est raciste. Quand on est contre l'égalité entre homos et hétéros, on est homophobe. C’est une question de logique et de bon sens ! Vous vous défendez pourtant d’être homophobe… Quelles sont donc les raisons de votre refus de l’égalité devant le mariage et l’adoption pour les couples de même sexe ? De plus, le mariage pour tous donnera des droits aux couples de même sexe, sans en enlever aux autres. il protègera davantage les enfants qui grandissent déjà  dans les familles homoparentales.  Avez-vous pensé à tout cela lorsque vous vous êtes engagée à la tête de votre mouvement contre l’égalité des droits pour tous les couples ?

Votre collectif se prétend « apolitique » et « aconfessionnel »… C’est pourtant loin d’être le cas ! Le 13 janvier, lors de votre manifestation, nous avons vu défilé la France réactionnaire, celle qui veut imposer sa vision rétrograde et archaïque à l’ensemble des Français. Christine Boutin, Christian Vanneste, Philippe de Villiers, Bruno Gollnisch, Laurent Wauquiez, Brice Hortefeux, Henri Guaino, Jean-François Copé… Nous n’avions pas jamais vu une telle concentration d’aussi grands esprits (sic) réunis au même endroit ! Tous ont un point commun : ils sont de droite ou d’extrême droite… Vous me direz que la gauche était représentée par Laurence Tcheng et son mouvement « La Gauche pour le mariage républicain » (sic)… Vous en conviendrez, cet argument ne tient pas la route ! Du côté des religieux, c’était « l’union sacrée ». Chrétiens, juifs, musulmans unis dans la même haine. Celle qui est prônée par toutes les religions du Livre contre l’homosexualité. Une belle brochette de calotins qui mènent un combat d’arrière-garde, comme ce fut souvent le cas. Les mêmes qui furent contre la légalisation de l’IVG ou l'instauration du PACS… Leur discours n’a pas beaucoup changé. En fait, un peu quand même : ils ne sont plus homophobes, comme ils aiment le préciser à chaque fois ! Pouvez-vous continuer à cautionner de tels discours qui font le lit d’une homophobie qui ne cesse de prendre de plus en plus d’ampleur ? C’est une lourde responsabilité qui repose sur vos épaules. Pour cette seule manifestation, plus de 700 000 euros ont été nécessaires à son succès, contre 20 000 euros pour les manifestations pour l’égalité des droits organisées par l’Inter-LGBT en décembre 2012 et janvier 2013… On peut se poser légitimement la question : où se trouve le véritable lobby ?

L’Assemblée nationale a voté solennellement mardi, par 329 voix contre 229, la loi sur le mariage pour tous. Elle sera ensuite examinée par le Sénat à partir du 2 avril et entrera en vigueur assez rapidement, probablement au printemps. N’avez-vous pas l’impression qu’il est temps de mettre un terme à vos actions et vos manifestations ? Il me semble que votre collectif s’engage dans des opérations « coup de poing » qui le met hors-la -loi : banderoles au-dessus des ponts de Paris et de villes de province, manifestations devant l’Assemblée nationale pour tenter d’influencer le vote des députés à coup de chantage à la réélection, blocage des Champs-Elysées par des centaines d’automobilistes… Jusqu’où irez-vous ?

Vous envisagez de manifester à nouveau le 24 mars à Paris. Ne serait-ce pas la manifestation de trop ? La majorité des Français est fatiguée de voir que le débat sur le mariage pour tous s’enlise et occupe une bonne part du terrain médiatique. Malgré tout, ils sont de plus en plus favorables au mariage pour les couples de même sexe, comme l'indiquent les récents sondages…

Dans une démocratie comme la France, ce n’est pas la rue qui fait la loi mais le Parlement. Contestez-vous sa légitimité ? Alors que plusieurs pays européens ont déjà adopté le mariage pour tous et qu’il n’y a aucune conséquence négative à déplorer, ne pensez-vous pas qu’il serait temps d’arrêter votre combat contre l’égalité des droits pour les couples homosexuels ? En continuant, vous risqueriez de sombrer dans le ridicule. Les générations futures nous regardent. Que penseront-elles de tout ça dans vingt ou trente ans ?

Madame Barjot, il faut savoir s’arrêter à temps…

Giuseppe Di Bella

Mariage pour tous : Madame Barjot, il faut savoir s’arrêter à temps…

Partager cet article

Repost 0